Grâce au financement fédéral, l’installation partagée sera carboneutre

Dans son Énoncé économique de l’automne, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il financera les améliorations de la durabilité de l’installation partagée pour veiller à ce qu’elle soit carboneutre.

Dans le cadre de leur objectif commun dans l’aménagement d’une installation à la pointe de la modernité, Bibliothèque et Archives Canada, la Bibliothèque publique d’Ottawa et la Ville sont fiers d’annoncer que l’installation partagée sera un modèle environnemental et une vitrine de la conception des infrastructures durables dans la capitale nationale et d’un océan à l’autre.

Ce financement permettra d’apporter à l’installation des améliorations considérables :

  • en rehaussant l’extérieur et l’isolation du bâtiment;
  • en posant des fenêtres à triple vitrage;
  • en posant des panneaux solaires sur le toit du bâtiment et sur la façade de l’immeuble;
  • en faisant appel à des matériaux de construction plus durables;
  • en aménageant un mur vert à l’intérieur de l’installation.

En prévision de ce financement supplémentaire de la durabilité, l’équipe du projet et les architectes se penchent actuellement sur les moyens de rehausser les caractéristiques de la durabilité du bâtiment, en apportant entre autres des améliorations pour que l’installation soit carboneutre. Ces changements n’entraîneront pas de retard dans le calendrier du projet.

Pour Bibliothèque et Archives Canada, il s’agit du deuxième grand projet d’infrastructures durables. Cet organisme construit actuellement, à Gatineau au Québec, un deuxième centre de préservation, qui sera le premier bâtiment fédéral construit selon les exigences de la Stratégie du Canada pour un gouvernement vert.

Étiquettes :