Les communautés algonquines de Pikwakanagan et de Kitigan Zibi ont joué un rôle central dans la conception de la nouvelle installation partagée de la BPO et de BAC. Nous vous invitons à poursuivre votre lecture pour découvrir comment leurs commentaires seront intégrés au travail de conception et d’aménagement de l’installation.

Reconnaissance du territoire algonquin

L’entrée est sur la rue Albert signalera que l’installation se trouve sur le territoire traditionnel du peuple algonquin. On y installera une plaque sur laquelle figurera une roue d’orientation présentant des symboles et des animaux d’importance pour le peuple algonquin, roue qui sera créée par l’artiste local Simon Brascoupé pour la Ville d’Ottawa.

Message d’accueil en dialectes algonquins

Les visiteurs qui emprunteront l’entrée de la rue Albert seront accueillis par un message audio en dialectes algonquins; il s’agit là d’une façon de rendre honneur à cette langue et de la préserver.

Des séances d’engagement avec les nations hôtes algonquines se poursuivront au fil de l’élaboration du projet.


Exemple : Bibliothèque de l’Université de Toronto

Caractéristiques rappelant les wigwams

Demeure traditionnelle des Algonquins, le wigwam est synonyme de chez soi, de chaleur et d’appartenance au groupe.

Interprétation contemporaine du wigwam traditionnel, une salle ronde au deuxième étage servira à la tenue de réunions et d’activités.

Ce sera un espace où les Autochtones se sentiront les bienvenus et se retrouveront dans la conception, les présentoirs et les œuvres d’artistes autochtones.

Des séances d’engagement avec les nations hôtes algonquines se poursuivront au fil de l’élaboration du projet.

Indigenous Space
Rendu de conception, Diamond Schmitt Architects

Vidéo éducative sur l’histoire algonquine

Une courte vidéo éducative sur la culture et l’histoire algonquines sera réalisée et présentée dans l’installation. Les membres de la communauté et les cinéastes travailleront ensemble pour célébrer l’histoire algonquine.

Des séances d’engagement avec les nations hôtes algonquines se poursuivront au fil de l’élaboration du projet.


Exemple : nîpawistamâsowin – We Will Stand Up, par la cinéaste crie primée Tasha Hubbard

Couleurs et orientation polaire

L’orientation polaire et les couleurs y étant associées occupent une place importante dans l’histoire du peuple algonquin. On les retrouvera sur la roue d’orientation de l’entrée de la rue Albert, comme mentionné ci-dessus.

Simon Brascoupé, roue d’orientation du territoire algonquin

Chaleur et vitalité dans l’espace de rassemblement central

Les membres de la communauté algonquine ont invité les architectes à concevoir un atrium intérieur chaleureux et invitant, et non « blanc et stérile ».

Ainsi, des panneaux de bois seront utilisés pour les balustrades des balcons et les rampes des escaliers, ce qui apportera cette touche de chaleur recherchée. Le mobilier et les éléments conceptuels seront choisis en fonction de ces commentaires, et une place de choix sera réservée aux œuvres d’art public.


Rendu de conception, Diamond Schmitt Architects

Mise en valeur des traditions orales

Des postes d’écoute seront aménagés pour que les visiteurs puissent découvrir les récits et les enseignements issus des traditions orales du peuple algonquin et des Autochtones. Les membres de la communauté, les aînés et les gardiens du savoir seront invités à collaborer à ce projet d’histoire orale.

Des séances d’engagement avec les nations hôtes algonquines et les communautés autochtones se poursuivront au fil de l’élaboration du projet.


Exemple : Société historique du Dakota du Nord

Aménagement paysager

L’aménagement paysager autour de l’installation partagée, plus particulièrement dans les jardins extérieurs autochtones, comportera des plantes et des arbres indigènes qui ont une signification traditionnelle pour les communautés algonquines.

Un cercle de rassemblement fera aussi partie de l’aménagement paysager.​

L’entreprise d’architecture paysagère PFS Studio intégrera à l’aménagement des plantes et des arbres indigènes d’intérêt régional. De plus, l’esplanade extérieure et la terrasse du deuxième étage comporteront des lieux de rassemblement spéciaux.

Stratégies de plantation, PFS Studio

Art autochtone

L’équipe du Programme d’art public a communiqué avec un conservateur de l’art autochtone; celui-ci travaille à l’élaboration d’un programme en vue d’intégrer des œuvres d’artistes algonquins et autochtones au bâtiment et/ou à l’aménagement paysager.

Le détail de ce programme sera annoncé sous peu.​